Apnée

Photo  Immersion Libre

Descente en immersion libre, dans le Grand Bleu, à Villefranche-sur-Mer                                 (photo Bill Rhamey).

L’apnée est une activité sportive qui attire, depuis quelques années, de plus en plus d’adeptes. Cette discipline de la FFESSM nécessite des entraînements réguliers en milieu aquatique (piscine, fosse ou mer), ainsi qu’une seconde activité aérobic complémentaire.

Le relâchement est indispensable avant chaque apnée, car il permet de retenir sa respiration  aisément et sereinement. Une fois maîtrisé, il offre beaucoup plus de possibilités en termes de progression. En maîtrisant sa respiration, nous diminuons notre rythme cardiaque, et par conséquent notre niveau de stress. L’apnée est reconnue comme un sport de maturité, qui permet de continuer à évoluer et d’augmenter ses compétences avec les années.

L’apnée impose rigueur et sécurité dans sa pratique : ON NE FAIT JAMAIS D’APNÉE SEUL. Tous les exercices sont donc réalisés en binôme.

Ouverte en septembre 2014, la section apnée de Sassenage Plongée se compose d’encadrants qualifiés FFESSM et AIDA  qui vous proposent de vous faire partager leurs expériences et techniques complémentaires afin de vous faire progresser individuellement à votre rythme et selon votre niveau, loin des records extrêmes et des performances no limite.

Les séances se déroulent le jeudi de 20h30 à 22h15, à la piscine de Sassenage. On y apprend l’apnée statique, l’apnée dynamique, avec palmes ou sans palmes (DNF ou Dynamique No Fin). Plusieurs sorties à la fosse Les Vagues, à Meyzieu, sont également prévues durant l’année afin d’appréhender l’apnée de profondeur, puisque l’on peut descendre jusqu’à 20 mètres.
Notre état d’esprit est basé avant tout sur le loisir, la sportivité et la convivialité.

Jean-Claude Borghi

Formation Apnée  généraliste Niveau 1 (découverte)

Prérogatives de l’apnéiste niveau 1 : En situation d’autonomie, les apnéistes de niveau 1 (A1) évoluent (en binôme a minima) dans l’espace proche (6 mètres de profondeur), sous la responsabilité au minimum d’un initiateur-entraîneur apnée niveau 1. En milieu naturel, seuls les apnéistes de niveau 1 majeurs peuvent évoluer en autonomie.

Au cours de la formation, différentes compétences sont à acquérir :

Compétence n° 1 : UTILISER SON MATÉRIEL
Savoir choisir son petit matériel (palme, masque et tuba) ; savoir régler sa ceinture de lest, son masque et tuba. Si milieu naturel, mettre et enlever une combinaison. Connaître l’entretien courant du matériel personnel ; règles d’hygiène.

Compétence n° 2a : CAPACITÉS TECHNIQUES EN SURFACE et MAÎTRISE DE LA VENTILATION
Être capable de faire un palmage de sustentation, un déplacement ventral et un déplacement dorsal ; être capable d’utiliser un tuba ; être capable de faire une ventilation de préparation à l’apnée.

Compétence n° 2b : CAPACITÉS TECHNIQUES EN IMMERSION
Savoir s’immerger ; avoir des notions sur la propulsion et l’hydrodynamique ; avoir des notions sur la propulsion et l’hydrodynamisme.

Compétence n° 3 : CAPACITÉ EN APNÉE ET CONDITIONS PHYSIQUES
Réaliser une apnée statique (1 minute) ; réaliser une apnée dynamique de 25 m.

Compétence n° 4 : RÉACTIONS AUX SITUATIONS ET AUTONOMIE
Reconnaître un malaise de type syncope ou Perte de Contrôle Moteur (P.C.M) ; donner l’alerte ; réaliser une procédure de sortie en fin d’apnée ; avoir la notion de binôme.

Compétence n° 5 : CONNAISSANCES THÉORIQUES ÉLÉMENTAIRES
Connaître les principaux dangers de l’apnée et leur prévention ; avoir des notions de réglementation ; avoir des notions de protection de l’environnement.

Formation Apnée  généraliste Niveau 1 (découverte)

Prérogatives de l’apnéiste niveau 2 :  pratiquer l’apnée sous toutes ses formes avec un encadrant d’apnée qualifié ; évoluer, en autonomie entre apnéistes de niveaux 2 minimum (A2), dans l’espace proche (6 mètres de profondeur).  L’autonomie complète en milieu artificiel ou naturel est conditionnée à la possession de la carte du RIFAA et est limitée à l’espace proche. En situation d’autonomie entre différents niveaux, ce sont les prérogatives de l’apnéiste du niveau inférieur qui déterminent les limites de l’espace d’évolution et d’autonomie. En présence d’un encadrant qualifié, celui-ci détermine l’organisation et les limites de l’activité. Seuls les apnéistes de niveau 2 (A2) majeurs peuvent évoluer en autonomie (en binôme a minima). L’apnéiste niveau 2 (A2) est le niveau minimum requis permettant l’accès à l’InitiateurEntraîneur Apnée niveau 1 (IE1) et au Guide de Randonnée Subaquatique (GRS).

Compétence n° 1 : UTILISER SON MATÉRIEL
Connaître le matériel courant. Savoir régler son lest.

Compétence n° 2a : CAPACITÉS TECHNIQUES EN SURFACE et MAÎTRISE DE LA VENTILATION
Savoir utiliser la ventilation. Savoir se préparer à l’apnée.

 Compétence n° 2b : CAPACITÉS TECHNIQUES EN IMMERSION
Savoir s’immerger. Savoir optimiser la propulsion et l’hydrodynamisme.  Savoir se déplacer avec ou sans lest en limitant les contacts avec le fond, les autres, les obstaclesSavoir alterner la nage en bipalme et l’ondulation. Savoir compenser.

 Compétence n° 3 : MAÎTRISE DE L’APNÉE et CAPACITÉS PHYSIQUES
Réaliser une apnée statique. Réaliser une apnée dynamique. Réaliser une série d’apnées.

 Compétence n° 4 : RÉACTIONS AUX SITUATIONS ET AUTONOMIE
Savoir déceler une syncope ou Perte de Contrôle Moteur (P.C.M). Savoir assister et pratiquer un sauvetage. Être autonome.

Compétence n° 5 : CONNAISSANCES THÉORIQUES
Avoir des notions de physiques simples permettant de comprendre les effets du milieu et les accidents.  Connaître les causes, symptômes, prévention et conduite à tenir pour les accidents pouvant survenir dans le cadre des prérogatives (barotraumatismes, syncope, PCM). Connaître la réglementation concernant les prérogatives et les responsabilités de l’apnéiste Niveau 2. Savoir organiser la sécurité en apnée. Avoir des notions en matière de compétition. – Informations sur le fonctionnement et les règlements des compétitions apnée. Avoir des notions de protection de l’environnement.

Laisser un commentaire